PvB/PNRFO <p>Découvrez le territoire des Lacs et du Parc naturel régional de la Forêt d'Orient, pour vos vacances ou un weekend, avec des hébergements à taille humaine.<br />
Pour vous : 3 lacs (Orient, Temple, Amance), près du Lac du Der, ports de plaisance, loisirs nautiques, voile, kite-surf, motonautisme, ski nautique, jet-ski, pêche, baignade.<br />
Un cadre naturel exceptionnel : forets profondes, étangs, randonnée à pied, à cheval, en vélo.<br />
Plus de 265 especes d'oiseaux, migration des grues, cygogne noire, observatoires.<br />
Une terre d'histoire, voies romaines, Templiers, sculpture Renaissance, musée Napoléon, ecomusée.<br />...</p> Pascal Bourguignon / PNRFO <p>Le Balcon du Parc est une route touristique permettant de découvrir le Parc naturel régional de la Forêt d'Orient.</p> Gary Rodgers <p>Coucher de soleil sur le Lac d'Orient.<br />
En mémoire d'Alan Oswald Rodgers, Néo-Zélandais, pilote de Lancaster (1923-1944).</p> Anne villaumé / PNRFO <p>Pour la construction du nouvel observatoire du Lac du Temple, une technique respectueuse de l'environnement a été utilisé, le débardage.</p> Peter van Bussel / PNRFO <p>200 étangs au moyen-âge, aujourd'hui près de 70. Tous privés, certains sont accessibles en restant sur les chemins de randonnée.</p> PvB/PNRFO <p>
	Le Lac Orient, un des trois Lacs de la Forêt d'Orient. Image prise au mois de juin, le niveau de l'eau étant assez haut.</p> PNRFO <p>Ici une Caloptéryx Vierge. Après l'accouplement, la femelle pond ses oeufs dans l'eau. Les larves muent plusieurs fois avant de sortir au grand air pour devenir des libellules... </p> Ludovic Thiérard <p>
Pont donnant accès à l'entrée par la grille d'honneur du Château de Brienne</p> Ange Franquin <p>Port de plaisance de Mesnil Saint-Père. Lac d'Orient.</p> Jean-Marc Cambuzat <p>Port-Dienville, pour tous les passionnés de vitesse nautique, jet-ski, ski-nautique, bateaux à moteur...</p> PvB/PNRFO <p>Au point de vue du Croît, une table d'orientation avec des vues imprenables sur la Champagne humide, avec ses lacs, forêts et champs.</p> Ange Franquin <p>Le lac d'Orient: loin du bruit des moteurs...vive la voile sur toutes ses formes.</p> Peter van Bussel / PNRFO <p>Les lacs du PNR de la Forêt d'Orient atteignent des niveaux différents dans l'année, il n'est donc pas rare de croiser des arbres immergés sur les berges.</p> PvB / PNRFO <p>Cet itinéraire de 42 km relie Troyes aux lacs, presque entièrement sur chemins protégés.</p> Pascal Bourguignon / PNRFO <p>Grands Lacs, forêts majestueuses, étangs, rivières, faune sauvage, prés et champs, grandes cultures, vignoble, plateaux et rivières, architecture à pans de bois, …</p>

Cygne de Bewick, Cygnus colombianus

 
 


Description:


Longueur : 115-127 cm.
Envergure : 170-195 cm.
Un peu moins grand que le Cygne chanteur, avec un cou un peu plus court, une plus grosse tête. Le critère le plus net est la proportion de jaune au bec (un peu moins pour le Bewick).

Habitat
Niche dans la toundra arctique ; hiverne dans le nord-ouest de l'Europe (France : limite d'aire) sur les plans d'eau douce et les prairies inondées.


Mœurs:


Se nourrit essentiellement de végétaux aquatiques (Potamogeton sp., Ceratophyllum sp., Myriophyllum sp…), l'espèce s'est adaptée aux cultures de céréales d'hiver, ce qui risque d'induire des conflits avec les agriculteurs.


Répartition et tendances:


Le Cygne de Bewick se reproduit en Sibérie arctique, de la péninsule de Kola jusqu’en Asie. En fait, il y a deux populations principales : l’une, d’au moins 14 000 oiseaux, qui niche à l’ouest de l’Oural et qui hiverne en Europe du nord-ouest (soit 3 000 à 3 500 couples reproducteurs en Russie), et l’autre, d’environ 30 000 individus, qui niche en Sibérie asiatique et hiverne surtout au Japon, en Chine et en Corée. En Europe, cette espèce est classée « Localisée » en hivernage. Les principaux pays qui accueillent cette espèce à la mauvaise saison sont : les Pays-Bas (3 000 – 10 000 individus), la Grande-Bretagne (environ 6 600), l’Irlande (2 000 – 2 500) et le Danemark (environ 2 000). L’espèce est globalement en progression depuis les années 60.
En France, l’espèce apparaît en général dès la fin octobre mais principalement en novembre et jusqu’en décembre. L’espèce hiverne habituellement sur un nombre restreint de sites. La Camargue (13/30) accueillait autrefois la majorité des oiseaux mais le lac Amance (10) et le lac du Der-Chantecoq (51/52) prennent de plus en plus d’importance. Au cours d’un hiver « normal », il y a 30 – 90 individus dans notre pays. En cas de coup de froid, les effectifs peuvent être un peu plus importants, comme en 1996/1997 où l’on dénombra 225 individus en janvier. L’espèce est classée « Vulnérable » en hiver en France.
En Champagne-Ardenne, le Cygne de Bewick fréquente presque exclusivement les grands lacs de Champagne Humide. La population hivernante, comprise entre 25 et 45 individus ces dernières années, se fixe d’abord surtout sur le lac Amance (10) en début de saison puis remonte sur le lac du Der-Chantecoq (51/52) dans le courant du mois de janvier pour y terminer son hivernage. Lors d’un hiver doux, cette population représente 48 à 89 % de l’effectif national (mais seulement 11 à 14 % en cas de coup de froid). Notre région accueille donc maintenant l’essentiel des Cygnes de Bewick hivernant en France. Les effectifs de cette espèce ont également progressé chez nous puisque dans les années 80, on n’en comptait que 8 à 18.


Menaces et mesures de conservation:


Espèce protégée, le Cygne de Bewick n’est pas menacé en Champagne-Ardenne, d’autant plus qu’il fréquente essentiellement les grands lacs et étangs en réserve de Champagne Humide. Cependant, surtout en cas de gel comme durant l’hiver 2001/2002, les individus se nourrissent également dans les herbages et les champs cultivés comme les chaumes de maïs, le colza et le blé d’hiver. Quelques mesures pour renforcer le stationnement de cette espèce sont envisageables. Ainsi, les secteurs d’alimentation en plaine cultivée pourraient bénéficier de mesures agro-environnementales notamment ceux situés au nord du lac du Der-Chantecoq dans la zone du Perthois. Par ailleurs, la navigation sur le lac du der avant le 1 er avril ne permet pas à ces oiseaux de terminer leur hivernage dans des conditions optimales. Même si la population champenoise de Cygne de Bewick reste très marginale par rapport aux effectifs hivernants en Europe, elle est néanmoins l’une des deux plus importantes de France, en ce sens la Champagne-Ardenne à une responsabilité particulière au niveau national.