PvB/PNRFO <p>Découvrez le territoire des Lacs et du Parc naturel régional de la Forêt d'Orient, pour vos vacances ou un weekend, avec des hébergements à taille humaine.<br />
Pour vous : 3 lacs (Orient, Temple, Amance), près du Lac du Der, ports de plaisance, loisirs nautiques, voile, kite-surf, motonautisme, ski nautique, jet-ski, pêche, baignade.<br />
Un cadre naturel exceptionnel : forets profondes, étangs, randonnée à pied, à cheval, en vélo.<br />
Plus de 265 especes d'oiseaux, migration des grues, cygogne noire, observatoires.<br />
Une terre d'histoire, voies romaines, Templiers, sculpture Renaissance, musée Napoléon, ecomusée.<br />...</p> Pascal Bourguignon / PNRFO <p>Le Balcon du Parc est une route touristique permettant de découvrir le Parc naturel régional de la Forêt d'Orient.</p> Gary Rodgers <p>Coucher de soleil sur le Lac d'Orient.<br />
En mémoire d'Alan Oswald Rodgers, Néo-Zélandais, pilote de Lancaster (1923-1944).</p> Anne villaumé / PNRFO <p>Pour la construction du nouvel observatoire du Lac du Temple, une technique respectueuse de l'environnement a été utilisé, le débardage.</p> Peter van Bussel / PNRFO <p>200 étangs au moyen-âge, aujourd'hui près de 70. Tous privés, certains sont accessibles en restant sur les chemins de randonnée.</p> PvB/PNRFO <p>
	Le Lac Orient, un des trois Lacs de la Forêt d'Orient. Image prise au mois de juin, le niveau de l'eau étant assez haut.</p> PNRFO <p>Ici une Caloptéryx Vierge. Après l'accouplement, la femelle pond ses oeufs dans l'eau. Les larves muent plusieurs fois avant de sortir au grand air pour devenir des libellules... </p> Ludovic Thiérard <p>
Pont donnant accès à l'entrée par la grille d'honneur du Château de Brienne</p> Ange Franquin <p>Port de plaisance de Mesnil Saint-Père. Lac d'Orient.</p> Jean-Marc Cambuzat <p>Port-Dienville, pour tous les passionnés de vitesse nautique, jet-ski, ski-nautique, bateaux à moteur...</p> PvB/PNRFO <p>Au point de vue du Croît, une table d'orientation avec des vues imprenables sur la Champagne humide, avec ses lacs, forêts et champs.</p> Ange Franquin <p>Le lac d'Orient: loin du bruit des moteurs...vive la voile sur toutes ses formes.</p> Peter van Bussel / PNRFO <p>Les lacs du PNR de la Forêt d'Orient atteignent des niveaux différents dans l'année, il n'est donc pas rare de croiser des arbres immergés sur les berges.</p> PvB / PNRFO <p>Cet itinéraire de 42 km relie Troyes aux lacs, presque entièrement sur chemins protégés.</p> Pascal Bourguignon / PNRFO <p>Grands Lacs, forêts majestueuses, étangs, rivières, faune sauvage, prés et champs, grandes cultures, vignoble, plateaux et rivières, architecture à pans de bois, …</p>

Etangs et rivières

 
 

Des étangs et des hommes.

En Champagne Humide, le sous-sol argileux a permis la création d’une multitude d’étangs et ce, dès le Moyen-Age. En effet, point n’est besoin de creuser, le simple endiguement d’un vallon et de son ru permet rapidement d’ennoyer une cuvette peu profonde, propice à la faune et à la flore, et aux activités humaines.
Sur le territoire du Parc, les moines des abbayes locales ont ainsi créés de nombreux étangs (plus de 200 probablement), pour l’élevage du poisson (traditionnellement la carpe), le drainage et la mise en valeur des terres avoisinantes, après défrichement de la forêt. Ces étangs étaient pour la plupart implantés en chaînes sur le cours d’un ruisseau, permettant ainsi une gestion hydraulique collective.
Aujourd’hui, plus de 70 étangs subsistent dans le Parc, les autres ayant disparu, au fil des siècles, soit naturellement (des digues d’anciens étangs templiers sont ainsi visibles en Forêt d’Orient), soit sous l’action de l’homme (création des lacs réservoirs, mise en culture...). L’homme est en effet indissociable de l’écosystème «étang» et ce milieu anthropique riche sur le plan du patrimoine naturel, ne doit sa survie qu’à un entretien raisonné et de longue haleine.

Tous les étangs du Parc sont privés et la majorité d’entre d’eux est encore gérée d’une manière extensive, que ce soit pour la pêche (pêche annuelle traditionnelle par vidange) ou pour la chasse(chasse à la «passée»)... Certains propriétaires accueillent des pêcheurs à la ligne.

Cette gestion «patrimoniale» a permis l’épanouissement d’une faune sauvage riche et singulière, notamment pour les insectes, les amphibiens et les oiseaux. Par ailleurs, les étangs recèlent une multitude d’espèces végétales aquatiques et palustres.

Ce patrimoine écologique et économique est aujourd’hui menacé : chute du cours du poisson d’eau douce, intensification des pratiques, abandon, ou émergence de nouveaux loisirs... Face à ce phénomène, le Parc en collaboration avec les propriétaires et gestionnaires d’étangs et avec le soutien financier du Conseil régional et de l’Agence de l’Eau, lance un programme pilote de gestion durable des étangs de Champagne humide, qui vise à mieux connaître et valoriser ce patrimoine remarquable.

Les rivières

Le territoire du Parc bénéficie d’un réseau hydrographique dense et varié, partie intégrante du bassin de Seine et de son affluent principal l’Aube.

La création des lacs-réservoirs Seine puis Aube a parfois profondément modifié le cours et le fonctionnement de ces rivières, mais elles conservent néanmoins un intérêt paysager et biologique.

Toutes ces rivières offrent des ressources piscicoles propices à la pêche et certaines (Aube) permettent la pratique du canoë-kayak.

L'Atlas des Ondonates

Le nouvel atlas des odonates est dès à présent disponible
Télécharger l'atlas, en cliquant ici.


En savoir plus

Afin de vous aider à préparer votre séjour, cliquez ici.