PvB/PNRFO <p>Découvrez le territoire des Lacs et du Parc naturel régional de la Forêt d'Orient, pour vos vacances ou un weekend, avec des hébergements à taille humaine.<br />
Pour vous : 3 lacs (Orient, Temple, Amance), près du Lac du Der, ports de plaisance, loisirs nautiques, voile, kite-surf, motonautisme, ski nautique, jet-ski, pêche, baignade.<br />
Un cadre naturel exceptionnel : forets profondes, étangs, randonnée à pied, à cheval, en vélo.<br />
Plus de 265 especes d'oiseaux, migration des grues, cygogne noire, observatoires.<br />
Une terre d'histoire, voies romaines, Templiers, sculpture Renaissance, musée Napoléon, ecomusée.<br />...</p> Pascal Bourguignon / PNRFO <p>Le Balcon du Parc est une route touristique permettant de découvrir le Parc naturel régional de la Forêt d'Orient.</p> Gary Rodgers <p>Coucher de soleil sur le Lac d'Orient.<br />
En mémoire d'Alan Oswald Rodgers, Néo-Zélandais, pilote de Lancaster (1923-1944).</p> Anne villaumé / PNRFO <p>Pour la construction du nouvel observatoire du Lac du Temple, une technique respectueuse de l'environnement a été utilisé, le débardage.</p> Peter van Bussel / PNRFO <p>200 étangs au moyen-âge, aujourd'hui près de 70. Tous privés, certains sont accessibles en restant sur les chemins de randonnée.</p> PvB/PNRFO <p>
	Le Lac Orient, un des trois Lacs de la Forêt d'Orient. Image prise au mois de juin, le niveau de l'eau étant assez haut.</p> PNRFO <p>Ici une Caloptéryx Vierge. Après l'accouplement, la femelle pond ses oeufs dans l'eau. Les larves muent plusieurs fois avant de sortir au grand air pour devenir des libellules... </p> Ludovic Thiérard <p>
Pont donnant accès à l'entrée par la grille d'honneur du Château de Brienne</p> Ange Franquin <p>Port de plaisance de Mesnil Saint-Père. Lac d'Orient.</p> Jean-Marc Cambuzat <p>Port-Dienville, pour tous les passionnés de vitesse nautique, jet-ski, ski-nautique, bateaux à moteur...</p> PvB/PNRFO <p>Au point de vue du Croît, une table d'orientation avec des vues imprenables sur la Champagne humide, avec ses lacs, forêts et champs.</p> Ange Franquin <p>Le lac d'Orient: loin du bruit des moteurs...vive la voile sur toutes ses formes.</p> Peter van Bussel / PNRFO <p>Les lacs du PNR de la Forêt d'Orient atteignent des niveaux différents dans l'année, il n'est donc pas rare de croiser des arbres immergés sur les berges.</p> PvB / PNRFO <p>Cet itinéraire de 42 km relie Troyes aux lacs, presque entièrement sur chemins protégés.</p> Pascal Bourguignon / PNRFO <p>Grands Lacs, forêts majestueuses, étangs, rivières, faune sauvage, prés et champs, grandes cultures, vignoble, plateaux et rivières, architecture à pans de bois, …</p>

Forêts, haies, vergers, arbres du PNR de la Forêt d'Orient

 
 

Le territoire du Parc est marqué par la présence d'espaces boisés de tailles variables, allant du massif forestier à l'arbre isolé. Un simple linéaire d'arbres en bordure de parcelle ou un bosquet peut capter le regard. L'air de rien, ces microcosmes sont des atouts paysagers majeurs, notamment en termes de biodiversité. Ils représentent la vie et portent le monde, faisant correspondre la terre avec le ciel. Ils portent nos souvenirs et les croyances de nos ancêtres, renferment des secrets mystérieux, nous rappellent notre enfance quand nous nous suspendions à leurs branches ou construisions des cabanes...

Arbres souvenirs, arbres repères, arbres symboles, ils se rencontrent en forêt bien sûr, au détour d'un sentier, au milieu d'un pré, sur une place de village, au coin d'une église ou d'un château... Ils sont partout autour de nous... Nous leur devons bien de nous arrêter un moment pour les comtempler et nous rappeler qu'en eux nous puisons aussi nos racines...

Les massifs forestiers

Les forêts du Parc naturel régional de la Forêt d'Orient, magnifiques voire énigmatiques en ce qui concerne la Forêt du Temple, sont chargées d'histoire liée à la géologie, à l'économie, aux évènements historiques qui s'y sont déroulés et au savoir-faire des générations qui se sont succédées sur le territoire.

La forêt qui nous entoure aujourd'hui, dominée par les chênes et les charmes, est un espace cultivé, géré et entretenu par l'Homme, mais la vie sauvage fourmille.

Elles sont peuplées par une multitude et une grande diversité d'êtres vivants : arbres d'âges et d'essences différentes, petits et grands mammifères, oiseaux, amphibiens et insectes.

D'apparence inébranlable, les forêts sont en fait fragiles et en perpétuel équilibre, équilibre auquel chacun contribue, d'où la nécessité d'y prêter attention et de les préserver.

Les haies et vergers

En milieux ouverts et dans les villages, ce sont plutôt des linéaires de boisement ou de petites parcelles qu'il est susceptible de rencontrer.

Les haies naturelles sont bien sûr les plus intéressantes, constituées d'essences locales comme l'aubépine, le saule, le charme, le frêne, le hêtre...

Quelques vergers relictuels se cachent dans certains villages du Parc. Ce sont des trésors sur le plan du patrimoine naturel et culturel. Terrains de chasse pour la rare Chouette chevêche, ils recèlent de variétés fruitières parfois très locales, puisqu'uniquement associées à une commune.

Les arbres isolés

Ci et là, disséminés sur le territoire, quelques arbres surgissent comme de nulle part au milieu d'une prairie, d'un champ... Certains ont une drôle d'allure... Ce sont des arbres dit "têtards", référence à la technique de taille et d'exploitation particulière dont ils font l'objet. Les formes tourmentées que prennent ces arbres sont le résultat d'une lente transformation liée au développement de nombreux bourrelets de cicatrisation consécutifs à leur étêtage périodique permettant des repousses de rejet, utilisées comme bois de chauffage.

Jadis, les arbres têtards fournissaient le bois nécessaire à la vie de tous les jours là où la forêt n'existait plus ou quand son accès était impossible. De nos jours, ces derniers n'intéressent plus grand monde... Abandonné par une économie rurale où ils ne représentent plus rien, ils ont pourtant une longue histoire.

Les arbres remarquables du PNR de la Forêt d'Orient

A force d'observer les arbres, des particularités, un certain charme peuvent en ressortir : les grands, les fins, les tordus, les arbres à deux troncs... Un arbre est considéré comme "remarquable" quand il attire la curiosité par sa taille ou son âge, par la rareté de son essence, par sa forme, par son lien avec l'Histoire des hommes.

Les arbres remarquables du Parc comptent 38 espèces, spontanées comme les Chênes pédonculés et rouvres, les hêtres, les charmes, les fruitiers, les saules, les frênes... ou des espèces introduites (platanes, cèdres,séquoïa...). Certaines espèces comme le Cormier et l'Alisier sont rares dans la région.

Incontournables, ces arbres remarquables ont souvent reçus un nom par les locaux : le Chêne à l'obus, le Chêne de la Plaine, l'Arbre de la liberté...